Rayhan Kabir de retour de Malaisie vendredi soir

1

Photo d’archive: Md Rayhan Kabir a été arrêté vendredi à Kuala Lumpur après que l’immigration malaisienne a émis un mandat de perquisition à son encontre le 9 juillet Recueilli Il a été arrêté par des agents d’immigration le 24 juillet à la suite d’une chasse à l’homme de deux semaines, un expatrié bangladais Rayhan Kabir, qui a été arrêté en La Malaisie, après avoir participé à un documentaire sur Al Jazeera, part pour Dhaka vendredi soir, il a été libéré et devrait quitter la Malaisie pour le Bangladesh, a confirmé Shariful Islam, responsable du programme de migration de Brac. Mercredi, deux avocats représentant l’expatrié bangladais Md Rayhan Kabir ont déclaré que l’immigration du pays avait décidé d’expulser Rayhan mais ne porterait aucune accusation contre lui.Rayhan a été présenté dans le documentaire d’Al Jazeera ‘Locked Up in Malaysia’s Lockdown ” qui alléguait les mauvais traitements infligés aux migrants par les autorités malaisiennes lors de l’ordonnance de contrôle des mouvements.

les raids «de type militaire» sur les communautés de migrants sous prétexte de gestion des coronavirus. Les raids ont vu des migrants, y compris des enfants et des personnes âgées, raflés et «menottés et enchaînés» pendant des heures sous le soleil brûlant en attendant leurs documents Cela inclut leurs expériences lors d’un raid des autorités sur Jalan Masjid India – une rue commerçante populaire du centre-ville de Kuala Lumpur – le 1er mai, qui a conduit à l’arrestation de plusieurs étrangers sans papiers, que l’agence de presse basée au Qatar a décrit comme «Raciste et inhumain».

A lire aussi – La Malaisie va lever la limite d’embauche de main-d’œuvre étrangère les sanctions infligées aux médias peuvent limiter la liberté de la presse et dissimuler les actes répréhensibles des autorités. s ont déplacé leur attention sur Rayhan, qui a été vu critiquer le gouvernement malais. Rayhan a déclaré à la chaîne d’information qu’il lui était interdit de voir ses amis qui étaient détenus.Dans le documentaire, Rayhan a montré des images sur son téléphone d’autres migrants parqués dans la rue par des fonctionnaires du gouvernement.

Il a également expliqué comment certains travailleurs migrants ont été arrêtés lorsque leurs entreprises n’ont pas renouvelé leur visa, qualifiant les mesures gouvernementales d ‘«acte de racisme manifeste». Le permis de travail de Rayhan a depuis été révoqué et le département de l’immigration malais a annoncé mardi qu’il serait expulsé. Rayhan a été arrêté par des agents de l’immigration le 24 juillet à Setapak à la suite d’une chasse à l’homme de deux semaines.La police malaisienne enquête également sur Al Jazeera pour sédition, en plus de la violation de plusieurs autres lois malaisiennes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here